819.322.7204 info@pedagogiefute.com

Trouble d’apprentissage de la lecture et acquisition d’une lecture fluide

Évaluer la fluidité de lecture permet de dépister tôt les élèves en difficulté et d’intervenir rapidement. Les résultats obtenus consistent en des données qui peuvent être discutées avec la direction et l’orthopédagogue de manière à organiser les services à offrir aux élèves.

Les élèves qui n’ont pas de trouble d’apprentissage de la lecture vont généralement améliorer leur fluidité en lecture suite à un enseignement efficace. En conséquence, les élèves qui ont peu amélioré leur fluidité de lecture sont à risque de présenter un trouble d’apprentissage. Trois types d’élèves devraient nous inquiéter.

1. Un élève qui obtient de bons résultats en lecture, mais dont la vitesse de lecture est faible

Cet élève peut nous sembler bon lecteur. Mais en réalité, un élève en difficulté d’apprentissage de la lecture peut développer des stratégies compensatoires très efficaces pour répondre aux questions de compréhension et ainsi camoufler des difficultés à décoder.

2. Un élève dont la vitesse de lecture est adéquate, mais qui n’obtient pas de bons résultats en lecture

Il s’agit d’un élève qui lit vite, mais sans aucune prosodie ni expression. Il ne corrige pas les méprises. Il peut avoir de la difficulté à rappeler des informations explicites du texte lu. Cet élève peut avoir une mauvaise conception de la lecture et peut présenter des difficultés importantes en compréhension de lecture.

3. Un élève dont la compréhension, la vitesse de lecture et l’exactitude sont faibles

Des interventions rééducatives intensifiées ainsi que des mesures adaptatives sont nécessaires pour cet élève.

Si, malgré un enseignement efficace de la fluidité de lecture et des interventions rééducatives intensifiées pour remédier les difficultés de lecture observées, l’élève maintient une vitesse de lecture sous la norme attendue pour son groupe d’âge, il ne faudrait pas s’évertuer à ce qu’il atteigne cette norme. Un trouble d’apprentissage spécifique de la lecture est un trouble neurologique et permanent. Plutôt que de poursuivre des interventions visant une bonne fluidité en lecture, il serait plus judicieux de lui proposer des stratégies compensatoires et des adaptations, des aménagements pédagogiques, qui lui permettraient d’accéder au sens des textes et de développer des stratégies de compréhension en lecture.

Discute-en avec l’orthopédagogue et un.e conseiller.ère pédagogique !