819.322.7204 info@pedagogiefute.com

Enseigner dans une classe hétérogène

Quelques stratégies pour soutenir tes élèves en difficulté

Déjà en 2e année, tu te retrouves avec des élèves qui lisent à peine 20 mots/minute et d’autres qui atteignent presque 100 mots/minute. C’est ça, l’hétérogénéité des classes !

D’abord, sache qu’enseigner la fluidité de lecture avec ce programme d’enseignement permettra à tes élèves :

  • d’améliorer leur vitesse de lecture d’au moins 20 mots par minute
  • d’atteindre un taux d’exactitude (mots bien lus) entre 95 % et 100 %
  • de lire avec prosodie et intonation

Alors, tous tes élèves feront des apprentissages, peu importe leur vitesse de lecture actuelle !

Les activités de lecture telles qu’elles sont présentées dans le programme permettent à tous les élèves d’apprendre à lire avec prosodie… tout en s’amusant ! Quelques enseignements visent cependant à développer les processus non-spécifiques de la lecture (compréhension, vocabulaire, syntaxe, etc.). D’autres visent à consolider les processus spécifiques (décodage). Ce sont principalement tes élèves qui éprouvent des difficultés de lecture qui bénéficieront de ces derniers.

Voici quelques stratégies intégrées au programme d’enseignement de la fluidité pour soutenir tes élèves qui présentent des difficultés en lecture :

  • Les mots les plus fréquents tirés du texte sont présentés sous forme de mots-étiquettes pour améliorer la globalisation (traitement logographique). Ces mots-étiquettes sont travaillés en dyade ou en équipe sous forme de jeux. Tous tes élèves n’y verront que du jeu !
  • Des activités interactives permettent de réviser avec plaisir certaines correspondances graphophonétiques et les stratégies d’identification des mots avec tous tes élèves.
  • Une première lecture à voix haute est toujours faite avant que les élèves lisent de manière autonome (modelage), ce qui facilite le décodage du texte pour tes élèves en difficulté de lecture.
  • Toutes les activités de lecture répétée permettent un étayage du soutien (beaucoup de modélisation vers une pratique plus autonome) afin que tes élèves en difficulté puissent se pratiquer à lire un même texte à plusieurs reprises sans honte (sa voix est camouflée parmi celles des autres).
  • Des activités d’enseignement ont pour intention pédagogique d’apprendre à donner de la rétroaction constructive. Tes élèves en difficulté pourront ainsi maximiser leurs apprentissages lors des activités d’enseignement réciproque (en dyade).

Voici d’autres stratégies pour maximiser ton enseignement auprès de tes élèves en difficulté de lecture :

  • En tout temps, ne force aucun élève à lire à voix haute. Trouve plutôt un moment pour lire individuellement avec lui.
  • Lorsqu’un élève en difficulté de lecture fait une lecture à voix haute, félicite-le, donne-lui de la rétroaction constructive et termine sur ses progrès de sorte à valoriser son courage de lire à voix haute. (C’est aussi vrai pour tous tes élèves !)
  • Lors des activités de lecture répétée en dyade (surlecture), sauf pour la lecture chrono, je t’invite à placer un élève en difficulté de lecture avec un élève bon lecteur de sorte que ce premier ait toujours un bon modèle et qu’il puisse recevoir une rétroaction constructive.
  • Lors des activités de lecture chrono, jumèle des élèves qui ont des vitesses de lecture semblables. Cela stimulera tes élèves bons lecteurs tout en permettant de préserver l’intégrité de tes élèves en difficulté de lecture. N’hésite pas à TE jumeler à un élève en difficulté. Il s’agit d’une occasion de plus pour lui offrir TA rétroaction constructive.
  • Lors des jeux de lecture où tes élèves sont regroupés en quatuor, je t’invite à assister un groupe d’élèves en difficulté pour y faire des interventions ciblées (méprises commises) et leur donner de la rétroaction constructive pendant que tes autres élèves s’amusent à lire. (Évidemment, vous vous amuserez aussi !)

Et pour tes élèves en très grandes difficultés de lecture :

  • Des textes dans lesquels les mots sont segmentés en syllabes de différentes couleurs (imprégnation syllabique) pour faciliter le décodage sont prêts à imprimer.

 

Voilà! N’oublie pas de prendre régulièrement le temps d’écouter lire individuellement tes élèves, notamment ceux éprouvant de la difficulté à lire. La rétroaction constructive est une stratégie d’enseignement efficace qu’on ne surutilisera jamais.